Tutoriel : la sélection de ses modèles selon Thibault Copleux
Tuto

Au premier abord, cette question semble relever de goûts qui se veulent personnels, tant sur le choix du moyen pour établir le contact que sur la sélection des sujets. Or,  il existe bel et bien un fil d’Ariane à emprunter pour optimiser vos relations et, par extension, l’image que vous allez renvoyer. Voici les conseils que le photographe Thibault Copleux applique et qu’il partage avec nous.

Tutoriel : la sélection de ses modèles selon Thibault Copleux

Les débuts

Pour commencer, je vous recommande vivement de réaliser des photographies avec votre entourage, dans l’optique première d’emmagasiner des images qui serviront à vous construire une certaine notoriété. Après s’être entraîné avec vos proches, vous pourrez alors contacter des modèles amateurs. Pour trouver chaussure à votre pied, rejoignez des groupes Facebook et Instagram de photographes/modèles dans votre région. Par exemple, entrez le # de votre ville ou bien  #modele sur le réseau social dédié à la photographie et sélectionnez les profils intéressants avant d’entrer en relation avec ces derniers. Gardez à l’esprit que la plupart des personnes se suivent par affinités. Ainsi, en surfant d’un profil à l’autre par le biais des suggestions, des visages intéressants se manifesteront. Enfin pensez tout simplement à regarder parmi vos contacts personnels ! Dès lors, préparez un message élégant qui prône et explique votre démarche, tout en pensant à joindre votre book en lien.

Confectionnez-vous un Book avec vos plus beaux clichés pour démarcher les agences

Cela va sans dire que les professionnels, et même les amateurs du milieu, voudront juger de votre travail avant d’y avoir recours. Alors mettez toutes les chances de votre côté en sélectionnant vos portraits fétiches ; même si, je vous l’accorde, nous autres photographes avons du mal à écrémer notre art… Pensez à préparer une version papier et une autre numérique pour mettre toutes les chances de votre côté !

Comment contacter les agences ?

Avec des pincettes ! Évitez les e-mails à tout prix. Les agences en reçoivent des quantités astronomiques et ne porteront pas (ou peu) d’attention à votre message électronique qui représente alors un grain de sable à leurs yeux. Optez plutôt pour le porte à porte ou même les appels téléphoniques. En plus d’être photographe, vous avez une personnalité qu’aucune écriture ne peut égaler. Alors, armez-vous de vos plus beaux arguments, étayez sur votre technique et allez tirader sur votre amour pour la photographie ainsi que sur les intérêts que vous pourriez apporter aux personnes concernées.

Le shooting (photo ou vidéo)

Guidez votre modèle et faites-vous confiance… C’est avant tout un moment de partage et d’expression artistique ; et ce pour les deux entités ! Tout en restant professionnel, n’hésitez pas à mettre à l’aise la personne en face de vous en lui posant des questions sur son quotidien, sa vie… Les premières esquisses de sourires naturels feront leur apparition plus tôt que vous ne le croyez.

Tutoriel : la sélection de ses modèles selon Thibault Copleux

La contrepartie des shootings

Gardez bien en tête que, malgré les beaux clichés que vous allez produire, les modèles vous offrent de leur précieux temps. Ainsi, et ce lors d’une démarche amatrice, proposez en amont de leur fournir des tirages libres de droits de leurs portraits. De surcroît, pour les agences, l’approche est quelque peu différente puisque les clichés doivent impérativement être envoyés au bookeur. Il conviendra alors de ne sélectionner seulement les images qui sont pertinentes à la fois pour le modèle et pour l’agence en question. Enfin, n’oubliez pas de retoucher judicieusement vos photographies et de les exporter en haute définition.

Concernant mon expérience personnelle

Pour clore cet article, nous allons nous pencher sur une étude de cas, en quelques lignes, relative à une de mes modèles que j’ai contacté via les réseau sociaux. Tout d’abord, j’ai effectué une recherche de modèles amateurs dans la région d’Annecy. Ce que je cherchais principalement, c’était l’émotion que je pouvais retransmettre avec mon appareil. Le message passe donc avant le physique et la singularité forme une force. Pour du portrait, peu importe la taille de la personne puisque je me concentre notamment sur le visage pour donner à voir au spectateur et ainsi instaurer une atmosphère qui se veut hypnotisante… Concentrez-vous donc sur les critères qui vous parlent et qui feront parler vos images.

Tutoriel : la sélection de ses modèles selon Thibault Copleux

J’ai alors démarché la personne concernée via Instagram, en lui expliquant mon travail, ce qu’elle avait à gagner du shooting et ce que je ferai de ses clichés par la suite. Alors, nous avons discuté davantage du shooting autour d’un café et, tout en mettant à l’aise la charmante modèle de par le naturel de ma syntaxe, une confiance s’est instaurée. Il ne restait plus qu’à photographier !

Et voilà, après vous être abreuvés de ces quelques conseils, je vous invite à vous lancer dans le shooting de mannequins et à travailler vos contacts et votre technique, qui s’améliorera de jour en jour, j’en suis sûr ! Faites donc de la maxime de l’illustre Imogen Cunningham un crédo, pour vous donner la force de préserver et débrider votre créativité : “Quelle est ma photo préférée ? Une que je prendrais demain”…

Pour en découvrir un peu plus, je vous convie vivement à venir faire un tour sur mon site personnel dans l’optique de vous inspirer de mon travail et ainsi comprendre ma démarche plus en profondeur : www.thibault-copleux.fr

T Copleux

Thibault Copleux

Photographe basé à Annecy et actuellement étudiant en information et communication, passionné par la photo. Amateur depuis quelques années avec une belle expérience et l'envie de découvrir un monde particulier, il s'intéresse également à la vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*