La vie nocturne illuminée par les néons, l’équilibre unique entre tradition et modernité et un paysage urbain sensationnel ont fait de Tokyo une destination de rêve pour les photographes de voyage. C’est également la plus grande ville du monde et le lieu de naissance de Nikon, et c’est pourquoi Nikon a invité le photographe polonais Lukasz Palka à saisir l’essence authentique de la ville, à se frayer un « un chemin à travers le chaos » pour se concentrer sur ce qui fait de Tokyo une ville si spéciale.

Découvrez comment les zooms polyvalents NIKKOR ont permis à Lukasz d’isoler des moments spécifiques dans des environnements trépidants et ainsi de prendre des photographies saisissantes aux détails uniques au cœur de la confusion et de la foule. Les images de la série nous emmènent des foules du passage piéton de Shibuya jusqu’aux hauteurs de la tour Mori en passant par les moines bouddhistes et la vie de rue de Tokyo. Elles sont accompagnées du témoignage du photographe.

Ruelle de Shinjuku

« J’aime beaucoup explorer les ruelles lugubres de Tokyo. Elles vous transportent dans un monde cyberpunk où je peux donner libre cours à mon imagination. J’ai capturé ici une scène qui aurait pu figurer dans Blade Runner, avec son aspect désolé mais pleine d’éclat et de couleurs. En raison du faible éclairage, j’avais emporté mon équipement de référence, à savoir le Nikon D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR. L’ouverture f/4 est facilement compensée par l’excellent système VR, et j’ai pu ainsi exploiter pleinement cette scène riche et colorée avec une grande netteté, en dépit du peu de lumière. »

Lampions de Kanda-Myojin

« Les temples sont souvent un sujet intéressant et j’ai passé quelques heures à Kanda-Myojin à photographier les détails de ce temple coloré et extravagant. Toujours en quête d’une scène unique, j’ai finalement trouvé comment faire une photo spéciale de ces lampions. Il y a une rampe au premier plan, et j’ai conféré un aspect éthéré à la scène en photographiant le long de sa surface laquée à une focale normale avec le Nikon D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR pour en saisir le reflet. »

Îles

« Les gens de Tokyo se comportent un peu partout comme des îles. Je vois souvent des personnes renfermées sur elles-mêmes, évitant d’interagir avec les gens qu’elles croisent. Je voulais capturer ce sentiment de solitude dans la ville avec une photo du hall du Tokyo International Forum. Pour faire cette photo, je me trouvais à sept étages de hauteur sur une passerelle, prenant directement ma photo plongeante avec le D5 et un objectif AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR. »

Ouvrier sur un toit

Je photographiais des paysages de villes de nuit lorsque j’ai remarqué un ouvrier équipé d’une lampe frontale qui faisait descendre une corde depuis un toit proche. Avec le D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR, j’ai pu faire un zoom total et obtenir une silhouette étonnante de l’ouvrier se détachant sur un arrière-plan urbain géométrique.

Le lion de Ginza

« En me promenant dans le quartier de Ginza et en cherchant l’inspiration, j’ai rencontré ce gentleman habillé selon l’éclectique mode de Tokyo. Je me tenais derrière lui au niveau du passage piéton, mais, avec le D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR, j’ai choisi une focale de 100 mm pour compresser les lignes du passage piéton au-delà de mon sujet afin d’obtenir un éclat de couleur spectaculaire dans un décor géométrique terne. »

Yakitori

« J’ai vu cette scène lors de mon exploration de Shinjuku. Elle était parfaite avec le cuisinier occupé à griller des brochettes de poulet sur du charbon. Je voulais cadrer parfaitement la scène et le D5 équipé de l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR m’offrait de nombreuses options. J’ai finalement opté pour le grand-angle 24 mm pour donner de l’espace à la scène, tout en conservant un aspect intimiste. »

Ligne jaune

« Le métro de Tokyo incarne à la fois l’ordre et le chaos. Les trains arrivent et repartent des stations toutes les minutes, des milliers de personnes inondent les plates-formes, et pourtant tout semble fonctionner de manière chronométrée. Je voulais une photographie qui montre cela, donc j’ai pris un train passant à toute vitesse devant un conducteur isolé. La couleur jaune vif de la ligne Ginza était parfaite dans cette optique, et le D5 équipé de l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR m’offrait nombre d’options en termes de focale et de composition. »

Collecte d’aumône

« Je connaissais ce moine qui arpente la rue principale de Ginza le dimanche et souhaitait le photographier de manière unique. En explorant le secteur, j’ai découvert un très bon poste d’observation, au 9e étage d’un bâtiment le long de la route principale. De cette hauteur, j’ai utilisé le D500 et l’objectif AF-S DX NIKKOR 18-300mm f/3.5-6.3G ED VR à zoom maximum pour couper à travers la foule et saisir cette image minimale captivante. »

Phare dans la brume

« La Tour de Tokyo est le bâtiment le plus légendaire de la métropole et je voulais en faire une photo puissante. J’ai choisi de la photographier depuis le toit de la Tour Mori voisine, où les règles sont strictes. Vous n’avez droit qu’à un appareil photo et un objectif, et pas de trépied. J’ai choisi le D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 28-300mm f/3.5-5.6G ED VR et j’ai attendu un soir où on pouvait observer la superbe « heure bleue », où la ville est enveloppée dans une brume. De cette manière, les tons chauds de la Tour de Tokyo forment un contraste intéressant avec les teintes bleues fantomatiques de la ville. »

Jungle urbaine

« Je reviens toujours aux toits-terrasses de Tokyo en raison de leur atmosphère. Je trouve la sérénité à 10 étages au-dessus de la ville vibrante, et c’est la sensation que j’ai essayé de rendre dans cette photo. »

Derniers jours de printemps

« Je voulais photographier les lampions dans les ruelles de Shinjuku. Ces allées sont denses et chaotiques avec des fils électriques aériens et de nombreuses enseignes, sans compter la foule dans la rue en dessous. Le D7500 et l’objectif AF-S DX NIKKOR 18-300mm f/3.5-6.3G ED VR m’ont permis d’obtenir une belle photographie nette des lampions roses à la fin de la saison des cerisiers en fleurs. »

Le passage piéton

« Il est difficile de photographier Tokyo sans au moins tenter de prendre une photo du passage piéton de Shibuya. C’est le carrefour le plus fréquenté du monde, l’épicentre du chaos dans la ville. Ici, je voulais qu’un sujet se démarque de tout le reste. Comme il s’agissait d’une prise de vue à faible éclairage, le D5 était le choix naturel et l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR a mis de nombreuses options à ma disposition dans cet environnement rapide et chaotique. »

Visages (gauche)

« Un exemple de la citation « La chance n’est que la conjonction de la préparation et de circonstances favorables ». J’attendais un train lorsque j’ai remarqué cette juxtaposition de formes. Je me tenais prêt avec le D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 24-120mm f/4G ED VR, donc je n’avais qu’à cadrer et prendre rapidement la photo avec la focale la plus longue. »

Chapeaux (centre)

« J’ai photographié ce moine en particulier toute la journée sous différents angles. J’obtenais de bonnes photos, mais rien de magique. Je me suis finalement posté dans la large rue principale de Ginza, et j’ai remarqué qu’il se faisait absorber par une publicité pour chapeaux. J’avais le D5 avec l’objectif AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR, que j’ai utilisé à son zoom maximum pour prendre cette vue de loin. »

Parapluie (droite)

« Je trouve que les parapluies, et particulièrement les parapluies transparents en plastique, font partie des objets mythiques de Tokyo. J’espérais les saisir lors de cette soirée particulière, se découpant sur les néons de Kabukicho. Juste au moment où je perdais espoir d’avoir de la pluie, une averse est tombée pendant 10 minutes environ. Les Japonais ont consciencieusement ouvert leurs parapluies. Il me fallait juste cette brève fenêtre : le D5 et l’objectif AF-S NIKKOR 80-400mm f/4.5-5.6G ED VR, prêts à affronter les intempéries et équipés d’un autofocus fulgurant, m’ont permis de prendre cette image. »

Silhouette

« Voici l’une des photos que je prends au vol lorsque je marche dans la rue, et dont je ne réalise la valeur que plus tard. Je savais qu’elle avait du potentiel mais une fois visualisée sur grand écran, j’ai aimé ce portrait subtil d’une scène urbaine japonaise. Je n’aurais pas pu photographier cet homme perché à cinq étages au-dessus de moi dans une rue de Ginza si je n’avais pas eu l’objectif AF-S DX NIKKOR 18-300mm f/3.5-6.3G ED VR monté sur le Nikon D500. »

Vous souhaitez en savoir plus sur ce voyage ? Découvrez également les coulisses de ces shootings avec Lukasz en vidéo :

Cet article vous a fait voyager ? Prolongez votre lecture avec l’article suivant : « Tutoriel : comment réaliser vos portraits de voyage ? »

Lukasz Palka

Lukasz Palka

Né en Pologne, ce photographe de rue est basé au Japon depuis 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*