5 idées créatives pour sublimer vos portraits en lumière artificielle

Tuto

A l’occasion d’un shooting photo réalisé avec le nouvel appareil hybride Z 6 II, nous avons donné la parole à Thibault Copleux qui nous parlait déjà il y a quelques années de la lumière des néons. Cette fois, il revient avec 5 conseils pour sublimer vos portraits en lumière artificielle. Toujours à la recherche de nouvelles techniques de photographie, ce shooting a été réalisé en partenariat avec Aputure, fabricant d’appareils d’éclairages. Le rendez-vous a été donné dans l’hôtel Les Deux Gares pour constituer une série photographique à l’ambiance cinématographique.

# Prérequis et notes

La présente série a été réalisée avec différents éclairages et produits Aputure. Les lumières ambiantes ou directes de l’hôtel Les Deux Gares n’étaient pas utilisées, laissant la place à divers jeux de lumières pour éclairer les scènes. Chaque photo a été réalisée avec de l’éclairage continu (LED), afin de visualiser directement le rendu lumineux.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

1 – Dynamisez vos scènes grâce au spectre lumineux

Tout d’abord, définissez en amont votre direction artistique et la lumière ou le moment de la journée que vous souhaitez exploiter/utiliser. En fonction de vos envies et du résultat désiré, il existe plusieurs combinaisons de lumières et de couleurs disponibles. Les sources de lumières “neutres” ont des températures et des couleurs variées, allant du jaune (halogène) au bleu froid (LED). Grâce au MC 4 light travel kit , vous pouvez ainsi contrôler et éclairer vos scènes d’une manière très simple, depuis votre téléphone. Comme sur un logiciel de retouche, vous pouvez faire varier la température de la couleur, son intensité et sa saturation.

Pour illustrer ce premier conseil, prenons le cas d’une photo réalisée dans le hall d’entrée. Pour cette série je souhaitais introduire une ambiance froide et nocturne. J’ai ainsi utilisé un panneau à LED bleu pour simuler la lumière d’un écran, deux panneaux à LED rouges pour accentuer le contraste et mettre en avant le papier peint et une faible lumière jaune de face pour illuminer le buffet de la réception.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Bienvenue à l’hôtel Les Deux Gares. Ici 4 panneaux à LED sont utilisés avec trois couleurs principales : rouge, bleu et jaune.

Continuons avec les photographies réalisées dans la salle de bain. Pour une même scène et une même disposition d’éclairage, la couleur apporte des ambiances différentes.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Ambiance énigmatique avec ces couleurs froides et cinématographiques.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

En quelques secondes et à l’aide de mon téléphone et du Bluetooth, je règle les panneaux à LED en fonction de mes besoins. Mêmes sources lumineuses, mêmes emplacements, mais des réglages et couleurs différents : une ambiance dynamique et plus douce avec une dominante de rouge.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

2 – Jouez avec les formes et motifs

Lorsque vous n’avez pas d’éclairage naturel pour vos scènes, il est possible de jouer de lumière et d’originalité. A l’aide du flash à lumière continue LS-C300DII et du Spotlightmount, il est possible de modifier la lumière pour créer un effet de projection. Pour reproduire les ombres produites par la lumière naturelle, le support de projecteur permet une manipulation encore plus précise de la lumière, pour projeter facilement n’importe quelle forme ou couleur.

Dans ce nouvel exemple, la lumière prend la forme d’un rond, pour éclairer uniquement mon sujet principal et le mettre en avant par rapport au reste de la scène.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Dans cette photo ci-dessus, la lumière met en avant le sujet et le reste de l’environnement est difficile à distinguer. Ci-dessous, nous utilisons le même éclairage avec une gélatine jaune pour donner à la photo une dominante chaude.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Pour différentes situations, avec le même dispositif d’éclairage, il est possible de créer des formes variées. Considérez votre source de lumière comme votre principal allié. Sur la photographie suivante, elle crée une simple ligne d’éclairage, comme si le soleil traversait la fente d’une porte.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

3 – Jouez avec le placement des lumières

Dans n’importe quelle scène, le placement et la proximité d’une source lumineuse avec le modèle jouent un rôle important sur les ombres et l’intensité d’éclairage. Plus la source est petite et proche du sujet et plus la lumière est dure.

A gauche, nous avons une lumière dure et non travaillée avec l’intégralité de la pièce éclairée. A droite, une lumière colorée et atténuée, le résultat est plus doux.

Prenons deux exemples avec une même source de lumière à des distances différentes, produisant deux intensités d’éclairage différentes. Pour la seconde scène, des feuilles transparentes (gélatines) permettent de colorer la lumière du projecteur. En fonction du rendu souhaité, les tons chauds peuvent donner un côté vintage à la photo.

4 – Travailler avec le matériel que vous préférez

Pour réaliser aisément des photographies, utilisez le matériel que vous avez l’habitude de côtoyer. Les photos de cet article ont été réalisées avec le nouveau Nikon Z 6 II et un objectif 24-70mm F4 que j’ai pu prendre en main. La polyvalence de cet objectif, qui me suit partout, m’a permis de cadrer facilement des scènes différentes.

Ayant l’habitude de travailler avec un vidéoprojecteur pour éclairer des portraits, la vitesse de mon appareil photo est réglée à l’accoutumée en concordance avec la fréquence du vidéoprojecteur. Contrairement au flash à LED utilisé dans cette série, le vidéoprojecteur possède des fréquences d’affichage et réduit le champ de possibilité des vitesses de l’appareil. (apparition de bandes ou changement de couleurs) C’est pourquoi, lors de ce shooting, j’ai pu notamment avoir une vitesse intermédiaire et ainsi figer mon sujet. Pour réaliser par exemple le portrait ci-dessous, mes réglages sont les suivants : 1/640 F5,6 ISO 2500 – focale 50mm. Le nouveau Z6 II offre un confort de prise de vue supplémentaire avec l’ajout des modes de suivi automatique des yeux. Ce ne sont plus des réglages mais des modes à part entière de zones AF. Très utile dans le cadre de photos de portrait pour suivre son sujet sans cesse en mouvement.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Mon meilleur allié pour la séance photo : le nouveau Nikon Z 6 II et le kit 27-70mm F4.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Vous ne possédez pas d’éclairage LED ? Pas de panique. Vous pouvez utiliser votre smartphone avec une couleur unie et l’intensité de la lumière à 100% pour créer des couleurs dominantes sur votre sujet.

5 – Laissez place à votre imagination et optez pour un rendu cinématographique

Les possibilités d’éclairage sont nombreuses et aucune ne s’impose comme une solution unique . Dans cette série, nous avons eu recours à une seule catégorie de lumière à LED. La combinaison de sources différentes peuvent permettre, dans les lieux sombres, de reconstituer une lumière ambiante et parfois assez cinématographique. Comment obtenir ce rendu ?

Avant tout, définissez un scénario et liez vos photos entre elles. Vos futures créations doivent permettre au spectateur de se plonger dans votre univers et de laisser place à son imagination. Pour aider à le plonger, soignez vos compositions et décors et gardez dans le coin de votre tête, les différentes règles établies (règle des tiers etc). Enfin, analysez comment est travailler la lumière dans vos films préférés et appliquez-les dans vos scènes. Scrutez le moindre éclairage dans un film et tentez de le reproduire. Dans la scène ci-dessous, j’ai recours à 4 panneaux LED ainsi que la monture Spotlight Mount.

©Thibault Copleux - Shooting Nikon Z 6 II x Aputure

Les panneaux à LED me permettent de donner une ambiance lumineuse à la pièce et faire ressortir le carrelage rose de la salle de bain. Le Spotlight Mount, lui, simule un éclairage qui passerait à travers des persiennes. Le tout capturé dans un miroir d’un style puisé dans les années 1960-1970. Essayez, inspirez-vous et sautez le pas !

Laissez travailler votre imagination et faites-vous plaisir. Vous avez des questions ou des remarques ? Laissez un commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Modèles : Marine Cateland, Malckom Valentino
Crédit photos : Thibault Copleux
Matériel photo : Nikon Z 6 II et Nikkor Z 24-70mm F/4
Matériel Aputure : MC 4 light travel kit, LS-C300DII et Spotlightmount

Thibault Copleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*