Collaborer avec la nature : les conseils de George Karbus

Tuto

Collaborer avec la Nature : photographier les paysages marins avec un photographe des océans. #CreateYourLight retourne à Lahinch, dans le Comté de Clare sur la côte Ouest de l’Irlande, pour rejoindre George Karbus, photographe des océans, à l’occasion d’une session de photos de nature. Depuis les majestueuses Falaises de Moher jusqu’aux champs et aux plages, George révèle comment il travaille avec le créateur ultime, Mère Nature.

Équipé du Z 7II et de ses objectifs préférés, le NIKKOR Z 24-70mm f/2.8 S et l’AF-S NIKKOR 105mm f/1.4 ED, George est capable de saisir des images extraordinairement évocatrices de la côte du Comté de Clare. Les processeurs jumeaux EXPEED et la mise au point impeccable et sans effort du Z 7II répondent toujours aux attentes de Georges. Ils le laissent libre de se concentrer sur le cadrage et lui confèrent suffisamment de flexibilité pour réagir aux changements soudains de temps et de lumière. Rejoignez George dans son élément, et vous apprendrez comment prévoir la meilleure lumière, tirer le meilleur parti de votre environnement et miser sur ces moments cruciaux et inattendus de beauté.

Create Your Light : comment collaborer avec la Nature ?

Comment utiliser efficacement la lumière naturelle, les conditions météorologiques imprévisibles et le génie ultime, Mère Nature elle-même ?

Pour le Thème 24, #CreateYourLight retourne dans le magnifique Comté de Clare sur la côte Ouest de l’Irlande, équipé de l’appareil photo hybride Nikon Z 7 II et en compagnie du photographe d’océans George Karbus. George prend des photos qui montrent son amour du monde sauvage depuis plus de 17 ans. En parfait diapason avec l’alternance des saisons et les changements constants de la lumière irlandaise, George réalise de superbes photos quelles que soient les circonstances du moment.

George nous emmène sur les impressionnantes Falaises de Moher et leurs alentours pour découvrir les possibilités du Nikon Z 7II face au déferlement des nuages et des surfers. Suivez ses pas à mesure qu’il s’immerge dans le monde naturel et vous explique comment réagir face aux humeurs de Mère Nature.

« L’aspect le plus stimulant de la photographie de nature est de capturer la lumière magique qui émerge à un moment donné. C’est ce moment magique qui nous rend si heureux. »

Composez avec les conditions du moment

« Ce que vous donnez à la nature, elle vous le rend au centuple. »

La beauté de la Nature est aussi imprévisible que grandiose. George souligne l’importance d’être préparé pour trouver la photo au moment où elle a lieu. Il faut toujours être prêt à collaborer avec le monde qui vous entoure. Prêtez attention à la Nature, et elle vous en récompensera par des moments extraordinaires.

Mais comment s’exercer à être si réactif ? Si vous pouvez tout laisser tomber et partir immédiatement quand vous savez que c’est la bonne lumière, vous aurez l’occasion d’assister à des couchers de soleil grandioses et des ciels spectaculaires. Mais qu’en est-il si votre calendrier est trop rigide ou trop plein pour une telle spontanéité ? Pas de souci. Vous pourrez toujours pratiquer un style de photographie réactif.

Face aux humeurs de la Nature le jour de votre session photographique, George conseille un cadrage adapté aux conditions météorologiques. Si vous avez un grand ciel agité sous les yeux, utilisez un grand-angle pour l’intégrer en entier. Par ciel bleu et dégagé, pensez à rechercher des sujets physiques pour cadrer votre image. Vous pouvez voir George réaliser un cadrage de ce style en mettant des œillets marins au premier plan dans la vidéo.

Essayez un objectif de portrait pour obtenir une profondeur de champ incroyable

Comme nous l’avons vu dans les photos de famille candides de George (Blog CYL 22), la maîtrise des objectifs constitue également une partie essentielle du cadrage. Si vous savez comment les objectifs individuels répondent à la lumière, et quelle focale convient à votre prise de vue, vous serez toujours en mesure de sélectionner l’outil adapté à votre environnement.

L’image des Falaises de Moher baignant dans une lumière rose a été prise avec un objectif AF-S NIKKOR 105mm f/1.4 ED. Cet objectif fantastique est généralement utilisé pour les portraits, mais George connaît suffisamment sa netteté, sa résolution et son bokeh pour savoir que c’était l’objectif adapté à ce moment.

George rappelle qu’on prend généralement des photos de paysages à ouverture moyennement élevée, autour de f/8, f/11. La profondeur de champ permettra de faire ressortir les détails des rochers, de l’écorce des arbres et de l’herbe. Mais une fois que vous connaissez les performances de vos objectifs, il n’y a pas de règles fixes. Comme le montre cette photo, vous pouvez réussir une photo de paysage fantastique avec une ouverture de f/1.4, où la faible profondeur de champ sert à produire un effet étonnant.

#18

Peignez avec le ciel

« Les nuages constituent des filtres de toute beauté pour le soleil. Ils changent tout le temps. Quand vous avez du soleil sur le pourtour des nuages, ou qu’il y a un petit interstice entre les nuages, la lumière est incroyable. »

Lorsque George photographie des paysages ou des marines sans sujet vivant dans le cadre, il se concentre alors sur les nuages et la lumière. L’aube ou la soirée ont sa préférence, lorsque la magie de la lumière est généralement la plus intense, mais cette même magie peut se déployer à toute heure où la Nature décide de combiner les nuages et le soleil en un spectacle de lumières spécial. Sur la côte Ouest de l’Irlande, on ne sait jamais à quelle heure ce spectacle se produira.

George estime que l’exposition peut poser problème dans le cas où le soleil est directement dans l’image. Il préfère une exposition moins radicale où les détails sont encore présents dans le paysage, mais sans que le soleil bloque tout. En post-édition, il adoucit le petit cercle de soleil gonflé à l’horizon, mariant la magie du ciel et celle des nuages filtrants avec les détails ultra-nets que le Z 7II capture sur les falaises.

Si vous préférez expérimenter avec vos images avant la prise de vue, l’appareil photo Nikon Z vous permet d’ajuster l’exposition à l’aide de la commande de correction de l’exposition (+/-). Prenez des photos en mode S ou A pour obtenir une sélection automatique d’ouverture ou de vitesse d’obturation, et utilisez la commande +/- pour corriger l’exposition à votre convenance. En cas de sous-exposition, intentionnelle ou accidentelle, aucun souci. La fonction de traitement d’image remarquable du Z 7II et la plage dynamique riche des fichiers RAW de Nikon vous permettent de récupérer ce dont vous avez besoin lors de l’édition.

Oubliez votre trépied et expérimentez !

« Il faut jouer avec le temps d’exposition et la vitesse d’obturation … c’est l’expérimentation la plus amusante pour les photographes. Faites vos essais. Passez de 1 seconde à 1/8, 1/3. C’est amusant pour tout le monde, et vous voyez d’emblée les résultats. »

Vous pouvez mettre votre trépied au rancart, déclare George en riant, vous n’en avez pas besoin. Avec la fonction VR de Z 7II, vous avez l’assurance de prendre des photos nettes même si vous photographiez à main levée avec une vitesse d’obturation lente.

Changez d’objectif. Changez d’angle. Deux pas dans un sens. Trois pas dans l’autre sens. Trouvez de nouveaux cadrages pour le spectacle qui s’offre à votre vue. Pour George, c’est toute la joie de la photographie de nature. Son visage s’illumine lorsqu’il évoque la possibilité de trouver la combinaison magique de réglages pour chaque prise de vue. Une combinaison qui rend l’eau floue par exemple, sans perdre l’aspect spectaculaire du ciel.

L’image ci-dessus a été prise avec une ouverture de f/22 et une exposition de 1/3 seconde, qui accentue le flou de l’eau tout en conservant la netteté des nuages amoncelés au-dessus. Sur la côte Ouest de l’Irlande où la force de vents accélère le défilement des nuages, George recommande de ne jamais photographier un paysage marin de ce type pendant plus de 3 secondes. Par contre, et George sourit en y pensant, la réussite d’une image trouve sa source dans votre volonté d’expérimenter divers réglages. Votre propre combinaison magique pour l’environnement et la photo que vous souhaitez réaliser changera de jour en jour et d’heure en heure, selon les conditions et l’endroit.

Optez pour une exposition prolongée quand il le faut

Il arrive occasionnellement que George trouve motif à allonger le temps d’exposition. Dans ce cas, sortez le trépied ! Cette image a été prise sur un trépied avec un temps d’exposition prolongée de 30 secondes pour bien faire ressortir le flux du brouillard. Comme le souligne George, vous ne pouvez pas photographier le brouillard en pose rapide car vous perdrez la douceur et le mouvement qui apportent un superbe contrepoint à la solidité des rochers.

Offrez un beau cadrage à la nature

« Un moment à saisir peut être un ciel spectaculaire ou une belle lumière, ou encore un animal qui fait un bond… Le cadrage est la manière dont vous allez composer ce moment. Le cadrage est un point essentiel majeur dans la réussite d’une belle image. La composition, c’est tout. »

Le cadrage est peut-être la collaboration ultime avec Mère Nature. George invite à se familiariser avec les règles de base du cadrage telles que la règle des tiers, un apprentissage par lequel il est passé à ses débuts. Utilisez le premier plan. Placez des objets intéressants dans les tiers larges de l’image. Attirez le regard vers le ciel avec un arc-en-ciel. Activez le quadrillage sur votre viseur pour déterminer la position de vos sujets et garder l’horizon droit.

La Nature nous entoure de toutes parts. Une fois que vous vous êtes exercé à la remarquer, votre travail, en tant que collaborateur de la Nature, consiste à la cadrer d’une manière qui communique l’émotion et la beauté du moment. Au bout du compte, pour George, c’est là l’objectif ultime.

« Il s’agit d’amour », résume-t-il, d’impact émotionnel des images. Photographiez ce que vous aimez et mettez-le en valeur dans la lumière la plus magique.

Explorez avec nous !

Comment rendez-vous hommage à la beauté de la nature ? Des vastes ciels jusqu’aux détails infimes, montrez-nous vos photos favorites de vos endroits préférés. Marquez vos photos avec le hashtag #CreateYourLight et elles seront peut-être partagées sur nos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*