Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy
Portfolio

Dans une nouvelle série de photographies, dévoilée aujourd’hui par Nikon, la photographe de mode Julia Kennedy combine deux formes d’art traditionnel, en mêlant le monde de la mode à l’art de rue aux couleurs vives le plus remarquable de Londres. Découvrez comment la photographe capture à la fois le dynamisme et le rythme effréné de la vie urbaine et l’extravagance de l’industrie de la mode en utilisant le Nikon D850.

Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy

En collaboration avec la styliste française Coline Bach, Julia a utilisé la vitesse et la définition du tout dernier reflex numérique Nikon, le D850, ainsi que plusieurs objectifs NIKKOR, pour immortaliser le dynamisme et le rythme effréné de la vie urbaine, tout en intégrant l’extravagance de l’industrie de la mode.

Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy

À travers cette série exclusive de photographies en huit parties, Julia dévoile sa philosophie selon laquelle la mode ne devrait pas être cantonnée aux podiums et qu’elle pourrait être appréciée dans n’importe quel environnement. Ses images mettent en valeur l’éclat des couleurs, la richesse des textures et le mouvement, tandis que le travail de stylisme effectué sur les mannequins et les accessoires sélectionnés rappellent volontairement les plus belles fresques des quartiers nord et est de Londres. La série complète des photos est visible ici.

Interrogée sur le projet, Julia Kennedy a déclaré : « Londres bénéficie d’une renommée internationale pour ses références dans la mode et son art de rue aux couleurs vives, et je suis toujours à la recherche de couleurs et de textures fascinantes. Avec la vitesse, la haute définition et la sensibilité du D850, j’ai pu saisir le mouvement, les détails et les couleurs de chaque scène afin de créer un sentiment d’exaltation dans ces environnements urbains du quotidien. »

Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy

Pendant les prises de vue, Julia Kennedy a utilisé le matériel suivant :

Le Nikon D850 : le dernier reflex numérique plein écran de Nikon est doté d’une définition extraordinaire de 45 millions de pixels, d’une plage dynamique exceptionnelle, d’une prise de vue en continu de 7 vps* en haute définition et d’une plage de sensibilités inégalée, permettant d’allier avec brio vitesse, précision et rendu des détails.

L’AF-S NIKKOR 24-70mm f/2.8E ED VR : objectif allant du grand-angle au téléobjectif moyen. L’ouverture lumineuse f/2.8 de l’objectif offre des performances exceptionnelles dans des conditions de faible luminosité et garantit une exposition cohérente sur toute la plage de focales. La réduction de vibration réduit le bougé de l’appareil et vous permet d’utiliser des vitesses d’obturation jusqu’à quatre fois plus lentes.

Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy

L’AF-S NIKKOR 14-24mm f/2.8G ED: cet objectif lumineux à très grand-angle présente un traitement nanocristal pour réduire les images fantômes et la lumière parasite. La netteté uniforme obtenue surpasse celle d’objectifs à focale fixe équivalents.

L’AF-S NIKKOR 20mm f/1.8G ED : objectif lumineux à focale fixe au format FX et ultra grand-angle avec une focale 20 mm et une grande ouverture maximale de f/1.8. Cet objectif léger et polyvalent est idéal pour les photographes créatifs souhaitant exagérer les perspectives.

Quand les mannequins défilent dans la rue pour Julia Kennedy
* Le D850 peut atteindre une cadence de 9 vps lorsqu’il est utilisé avec la poignée-alimentation MB-D18, disponible en option, et l’accumulateur EN-EL18b (utilisé dans le D5)

 

Julia Kennedy

Julia Kennedy

La photographe britannique Julia Kennedy vit et travaille à Londres. Elle est connue pour son utilisation des couleurs, des grands décors et des sites exceptionnels. Elle aime rire, et ses réalisations sont empreintes de sa personnalité et d’un certain sens de l’humour et de l’ironie. Elle a travaillé pour de nombreux magazines de mode dont L’Officiel, Vogue et Wonderland, ainsi que pour de nombreuses grandes marques comme Charlotte Olympia, House of Hackney, Harrods, Oasis, Sweaty Betty et Rimmel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Var dit :

    Une série très intéressante, surtout le fait de mettre des vêtements typiques dont certains aux couleurs vive dans un environnement « street art » lumineux, est bien venu. Certains lieux sont malheureusement inconnus ou laissés de côté. Bravo pour cette publication.

  2. Eric dit :

    Joli travail de recherche et superbes compositions …