5 infos pour comprendre la tendance « Trash the dress »
Portfolio

Nouveau phénomène dans la photographie de mariage, le « Trash the Dress » (que l’on peut traduire par « détruire la robe ») consiste à écourter la vie de la robe de mariée après les festivités. Benjamin Gunther, Technicien SAV chez Nikon la semaine depuis 10 ans et photographe de mariage le week-end depuis 5 ans, nous partage les secrets de cet exercice particulier à travers son expérience.

5 infos pour comprendre la tendance

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une tendance qui vient des Etats-Unis mais qui existe également dans de nombreux pays depuis des années pour ajouter un côté plus fun aux traditionnelles photographies de mariage. Le concept est simple, le but du jeu est de se retrouver après le Jour J avec les mariés à nouveau vêtus de leurs tenues de mariage et offrir à leurs vêtements un dernier instant de vie plutôt que de finir dans un placard. C’est un moment de joie et de bonne humeur, le tout mêlé à un grain de folie que l’on capture comme n’importe quel shooting photo pour conserver un souvenir mémorable et original !

5 infos pour comprendre la tendance

Existe-t-il différentes formes de « Trash the dress » ?

Il existe en effet des milliers d’idées possibles, le principe étant de laisser libre court aux envies des mariés et de faire en sorte que cela colle à leur caractère. Que cela soit dans des lieux insolites du genre hangar désaffecté, grotte, forêt, monument, à la mer et j’en passe; ou avec des accessoires comme des poudres de couleurs, de la peinture, de la lumière avec le light painting, en fait les seules limites sont l’imagination des mariés et leur sécurité. Le plus important est de coller le plus possible à leur personnalité et de faire en sorte de s’amuser.

5 infos pour comprendre la tendance

Comment organiser ce style de shooting photo ?

Pour commencer il faut trouver des mariés volontaires et vérifier qu’ils sont prêts à sacrifier leurs tenues pour ce souvenir. Ensuite il est nécessaire d’échanger avec eux pour identifier clairement ce qu’ils désirent et les aider à définir le thème, planifier le lieu et le jour du shooting. Enfin, il est important de réaliser un storyboard pour prévoir chaque image à capturer car aucune erreur n’est permise, une fois les vêtements abîmés et salis, on ne peut plus revenir en arrière.

Et pour les plus inquiets, il est important de préciser qu’il est possible d’utiliser des vêtements d’occasion pour ce shooting afin de conserver la robe de mariée !

5 infos pour comprendre la tendance

Quels sont les arguments à présenter aux mariés ?

Soit vous laissez votre robe dans un placard et la ressortez 20 ans plus tard jaunie, soit vous décidez de vous offrir une autre séance photo rien que pour vous, où vous allez pouvoir vous lâcher, profiter du moment et faire tout ce que l’on vous a interdit de faire lors de votre mariage. L’idée est également d’aller à contre-courant en cassant les codes traditionnels et établis des photographies que l’on peut voir pour ces événements et puis cela donne de belles photos décalées et uniques. C’est également l’occasion de passer une autre journée dingue avec moi… ça vaut le coup, ils vous le diront tous !

5 infos pour comprendre la tendance

Est-ce une exercice spécifique pour le photographe ?

Mon passage à l’Espace Nikon pendant 7 ans m’a permis d’intégrer l’importance de protéger son matériel pour ce genre d’exercice très particulier. Pour éviter tout accident malencontreux ou un dysfonctionnement lié aux conditions, je vous conseille d’utiliser une couverture anti-pluie ou un sac étanche pour appareil photo avec un objectif assez polyvalent pour éviter de changer en cours de shooting car il ne faut pas avoir peur de se mouiller ! Maîtriser également l’éclairage est un réel avantage, sans flash déporté et accessoires, je n’aurai pas pu réaliser ces photos en contre-jour et ainsi mettre en valeur cette bataille de couleur. Il faut aussi maîtriser les éléments, le vent, l’eau et enfin penser à tout pour ne pas se laisser surprendre.

Pour le reste, c’est relativement identique à une séance traditionnelle car il est également très utile de savoir diriger ses modèles, mener les opérations et savoir leur dire quoi faire ; s’improviser modèle d’un jour n’est pas chose aisée, sans l’aide du photographe et une parfaite synchronisation pour les photos un peu délicates, le rendu ne serait pas à la hauteur de leurs espérances.

Et si vous souhaitez vous concentrer sur la photographie de mariage plus classique, nous vous invitons à redécouvrir les conseils et astuces de Thibault Copleux.

Benjamin Gunther

Photographe passionné, il travaille depuis 10 ans dans la photographie de mariage, d'événements, de reportage et de défilé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Christelle et Cedric dit :

    Wahou !! Magnifiques photos