Shoot The Impossible : les portraits de nuit avec Jeff Online

Portfolio

Dans le cadre de l’opération « Shoot The Impossible », Nikon a lancé un défi à 8 photographes pour tester les capacités du nouveau Nikon Z 6. Pour Jeff Online, le challenge consistait à réaliser des portraits de nuit dans un contexte urbain chargé tout en conservant une esthétique cinématographique. Découvrez ci-dessous son retour d’expérience.

« Lorsque Nikon m’a donné l’opportunité de découvrir le Z 6, un boitier au système hybride proposant de repousser les limites technologiques très souvent rencontrées par un photographe, j’ai saisi cette occasion pour tester les nouveautés tant annoncées. Vivant à Paris, j’ai longtemps parcouru la ville, de long en large et quasiment à toute heure. Au bout d’un moment, l’impression d’avoir tout fait, tout exploré, a commencé à se faire sentir, jusqu’au jour où j’ai réalisé que ce sont les limites de mon matériel que j’avais plus ou moins atteintes. Longtemps fasciné par Montmartre, son énergie, son histoire, ses habitants et aussi la foule étrangère qui s’y mêle, j’ai trouvé que ce serait un parfait terrain de jeu pour évaluer et découvrir le Nikon Z 6.

Inspiré par la lumière

Premièrement, j’ai souhaité mettre la lumière au cœur de cette série comme principal acteur. Rendre justice à ce qu’est un joli coucher de soleil hivernal par une sorte d’ombre chinoise revisitée m’est venu en tête comme une évidence massive. Jouer avec un premier plan (arbres et foule) et en arrière-plan, le soleil, tout en magnifiant les couleurs ne m’avait jamais paru aussi facile. Pour ce faire, je me suis appuyé sur la monture Z ultra-large (55mm) permettant de capter un maximum de lumière sur l’ensemble du cadre, donnant une profondeur à la scène, tout en apportant une netteté incroyable. »

Inspiré, même en pleine nuit

« Autre chose que j’étais impatient de découvrir, cet autofocus très précis en basse lumière couplé au mode rafale, même en ralentissant volontairement la vitesse d’obturation pour voir la réaction du capteur, la précision, le rendu des couleurs, j’arrive exactement au rendu souhaité. Il ne me reste plus qu’à sélectionner la photo qui dégage le mieux l’expression espérée. »

« En faisant de la street photo, généralement on se veut discret. Grâce à son écran tactile inclinable et sa restitution très fidèle de l’image, faire une composition, un focus et une prise assez rapide avec le résultat qui suit, un régal. La stabilisation du boitier préserve la netteté de l’image même en basse lumière. »

« Au cours de la sortie, j’ai été agréablement surpris par nombres de fonctionnalités du Nikon Z 6, comme le D-Lighting actif. Cette fonctionnalité qui permet d’équilibrer le contraste afin de créer un équilibre entre les hautes et les basses lumières. Sur la photo ci-dessous, il harmonise comme souhaité la scène en restituant l’ambiance sans la dénaturer. »

« Après quelques jours avec le Nikon Z 6 et le NIKKOR Z 24-70mm f/4 S, j’ai été surpris par son piqué bord à bord, son écran tactile inclinable, la stabilisation du boitier, le mode DX, le viseur réel, entre autres… déjà bluffé par la prise en main facile et la capacité à reproduire fidèlement les résultats escomptés, le plus beau reste à venir en découvrant la gamme des objectifs NIKKOR Z à venir. »

Découvrez les autres défis réalisés dans le cadre de l’opération « Shoot the Impossible » en cliquant ici.

Exposition « Shoot The Impossible »

Les travaux réalisés par ces photographes de talent seront réunis dans une exposition gratuite et libre d’accès qui se tiendra au Nikon Plaza du 23 avril au 18 mai 2019.

Une rencontre exceptionnelle avec Flora Metayer et William K est prévue le jeudi 9 mai à partir de 19h au Nikon Plaza pour présenter ce projet photographique. Inscription obligatoire ici : http://po.st/expo-shoottheimpossible

Jeff Online

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*