Singularité(s) : Instants d’abandon capturés par Vincent Gouriou
Portrait

Avec des œuvres d’une grande beauté plastique et une étonnante maîtrise photographique, Vincent Gouriou s’approche des qualités picturales des grands maîtres de la peinture flamande pour entrer au plus près de l’intime et de la beauté. Le sujet est modelé par la lumière dans des mises en scène où la fragilité des apparences peut se muer en force de fiction considérable. La galerie David Guiraud exposera ce travail photographique jusqu’au 21 juin 2018.

Le simple corps nu, non pas érotique mais graphique, pris comme un objet en interaction avec un autre. Il n’est pas froid, il est comme dans les portraits que réalise l’artiste, pris dans une lumière et une situation qui exprime toute l’émotion et la sensibilité du modèle. Vincent Gouriou cherche par l’acte photographique à montrer l’infinie nuance des corps singuliers. Des différences et ressemblances. Il s’intéresse aux transformations, qui peuvent être liées à l’adolescence, à la maladie, à la vieillesse. Pour cette exposition, il s’intéresse aussi à l’identité sexuelle et s’interroge sur la normalité.

Singularité(s) : Instants d'abandon capturés par Vincent Gouriou

Des images en couleurs, presque monochromes, un clair-obscur, une teinte mélancolique, une peinture. L’auteur est en quête obsessionnelle de sincérité et de diversité des corps et des visages. Essayer de se rapprocher de l’autre, de mieux le connaître pour mieux se connaître.

Ce sont des amis, des proches, des inconnus… Tel un travail de peinture, la séance photo dure plusieurs heures, le sujet est modelé par la lumière dans des mises en scène où la fragilité des apparences peut se muer en force de fiction considérable. Dans le silence, quelques mots pour ajuster un mouvement, obtenir une pose juste, un geste, une action. La mise en scène est simple pour faire tomber les inhibitions du quotidien et magnifier la profondeur d’un regard, la réalité d’un corps. S’abandonner et lâcher-prise, voilà ce qui pourrait être l’instant décisif de l’auteur.

Singularité(s) : Instants d'abandon capturés par Vincent Gouriou

Le choix des sujets

« A travers des personnes visiblement très différentes : une religieuse âgée, une petite fille, un transsexuel, un adolescent, un enfant enfermé dans un corset… j’essaye de trouver un lien qui les unit, quelque chose d’universel qui les rassemble. Etudier et apprécier les diversités de la nature humaine mais aussi ce qui est semblable, rendre familier ce qui est étrange et rendre étrange ce qui m’est familier. »

Singularité(s) : Instants d'abandon capturés par Vincent Gouriou

Le choix des décors, du lieu, de la composition

« Tout est à la fois très posé et mis en scène et pourtant je cherche quelque chose de naturel, dans le décor, intemporel et minimaliste, la lumière, les habits, la pose parfois millimétrée. »

Singularité(s) : Instants d'abandon capturés par Vincent Gouriou

La lumière

« Mon travail photographique se situe parfois à la frontière entre réalité et fiction. J’aime raconter des histoires autour de la vie des personnes que je photographie, sans déformer la réalité mais avec un regard subjectif et personnel. Il y a une recherche de vérité mais aussi une volonté de transcender celle-ci avec une quête de beauté et d’esthétisme, d’où peut-être la dimension picturale ou cinématographique de mes images. »

Singularité(s) : Instants d'abandon capturés par Vincent Gouriou

La direction des modèles

« En effet, pour moi qui suis timide, la photographie est un bon prétexte pour aller à la rencontre de l’autre. Je recherche une forme d’abandon chez la personne photographiée, mais également chez moi puisque j’ai parfois le sentiment de rentrer dans une forme de transe lorsque je fais des images, c’est un acte intime, assez bizarre et presque impudique en fait. […] Patient, minutieux, perfectionniste, il attend le lâcher-prise, silencieux. »

Vincent Gouriou

Vincent Gouriou

Vincent Gouriou vit à Brest. Son travail photographique est centré sur le portrait et la question de la (re)construction de soi selon des particularités physiques, psychologiques ou sexuelles.

son matériel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*