Découvrez les résultats du Nikon Small World 2021

Portfolio

Depuis 1975, Nikon met à l’honneur les photos macros qui nous permettent de voir le monde au détail le plus infime avec le Nikon Small World, concours dédié aux photographies prises au microscope. Découvrez ci-dessous le palmarès 2021, l’occasion de découvrir à nouveau les différentes techniques pour capturer ce monde de l’infiniment petit, invisible à l’œil nu.

#1 – Feuille de chêne

Cette année, la première place a été attribuée à Jason Kirk pour son image d’une feuille de chêne (Quercus virginiana) laissant apercevoir ses trichomes, stomate et vaisseaux. Grâce à l’usage de différentes techniques d’éclairage et de design, le résultat final illustre parfaitement la relation entre technologie d’imagerie et inventivité. En utilisant un système de microscope sur-mesure combinant lumière transmise filtrée par la couleur et lumière réfléchie, Jason a pu capturer pas loin de 200 images de la feuille et les a empilées afin de créer cette incroyable image.

#1 - Jason Kirk
#1 - Jason Kirk

Jason a utilisé lumière transmise et réfléchie de part et d’autre de la feuille afin de faire ressortir trois structures distinctes. En blanc, ce sont les trichomes, des excroissances qui protègent la plante des météos extrêmes, des microorganismes et des insectes. En violet, Jason a souligné le stomate, qui régule le flux de gaz de la plante. En cyan, ce sont les vaisseaux qui transportent l’eau d’un bout à l’autre de la feuille. Ces trois éléments sont essentiels à la vie de la plante.

L’éclairage de la feuille a constitué un vrai défi pour Jason :

« Les objectifs du microscope sont petits et ont une profondeur de champs très ombragée. Je ne pouvais pas juste me contenter de poser une lumière géante à côté du microscope et diriger ensuite l’éclairage. Ce serait comme essayer d’éclairer la tête d’une épingle avec une lumière qui fait la taille de votre tête. Quasi-impossible. »

Jason a ainsi joué sur la température et les nuances de couleurs lors de l’éditing en post-production afin d’illustrer au mieux les différents éléments représentés.

Lorsque Jason n’est pas en train de diriger l’unité OIVM (Optique, Image, Vision, Multimedia) du Baylor College of Medicine, il passe son temps libre à customiser des microscopes et à photographier des sujets trouvés dans son jardin.

« J’ai appris énormément de la communauté scientifique, ayant passé plus de 20 ans dans le secteur de la microscopie à haut niveau. Mais j’ai également beaucoup appris des amateurs du domaine. Le Nikon Small World est une bonne combinaison de ces deux groupes, et des opportunités comme celle-là ne se présentent pas tous les jours ».

#2 – Neurones en réseau

La seconde place a été décernée à Esmeralda Paris pour son image d’un dispositif microfluidique contenant des centaines de milliers de neurones en réseau. Les premiers neurones ont été extraits et cultivés, puis semés et transduits avec un virus. Cette image particulière montre deux populations séparées mais liées par un pont, avec différents traitements viraux. Ils ont été maintenus 30 jours, immunocolorés et imagés en mosaïque.

#2 - Esmeralda Paris
#2 - Esmeralda Paris

#3 – Un pou

La troisième place est occupée par Frank Reiser pour son image d’une jambe arrière, d’une griffe, et de la tranchée respiratoire d’un pou Haematopinus suis.

#3 - Frank Reiser
#3 - Frank Reiser

La sélection

En plus de ces trois places, le Nikon Small World a reconnu différentes photos parmi les milliers d’images reçues de scientifiques et artistes du monde entier avec différentes techniques dont principalement la fluorescence ou encore le focus stacking.

4ème place : Paula Diaz avec « Neurone sensoriel d’un rat embryonnaire x10 »
5ème place : Oliver Dum avec « Proboscis d’une mouche (Musca domestica) x40 »
6ème place : Dr. Andrea Tedeschi avec « Vascularisation en 3D d’un cerveau de souris adulte (somatosensory cortex) x10 »

7ème place : Dr. Tong Zhang & Dr. Paul Stoodley avec « Tête de tique x10 »

#7 - Dr. Tong Zhang & Dr. Paul Stoodley avec
#7

8ème place : Dr. Amy Engevik avec « Coupe transversale de l’intestin de la souris x10 »

#8 - Dr. Amy Engevik avec
#8

9ème place : Jan van IJken avec « Puce d’eau (Daphnia), portant des embryons et des péritriches x10 »

#9 - Jan van IJken avec
#9

10ème place : Sébastien Malo avec « Veine et écailles sur une aile de papillon (Morpho didius) x20 »

#10 - Sébastien Malo avec
#10

11ème place : Jason Kirk & Carlos P. Flores Suarez avec « Vascularisation d’une rétine de souris x20 »

#11 - Jason Kirk & Carlos P. Flores Suarez avec
#11

12ème place : Jakub Sumbal avec « Organoïde mammaire montrant des cellules myoépithéliales contractiles (en bleu) rampant sur des cellules mammaires sécrétoires (en rouge) x40 »

#12 - Jakub Sumbal avec
#12

13ème place : Dr. Felice Placenti avec « Tissu en coton avec des grains de pollen x10 »

#13 - Dr. Felice Placenti avec
#13

14ème place : Dr. Joern N. Hopke avec « Flocon de neige x4 »

#14 - Dr. Joern N. Hopke avec
#14

15ème place : Bernard Allard avec « Diatomée (Arachnoidiscus) x40 »
16ème place : Ruohan Zhong avec « Un instantané in vivo des neurones entourant la bouche et les tentacules d’une anémone de mer juvénile en étoile (Nematostella vectensis) x20 »
17ème place : Martin Kaae Kristiansen avec « Brins filamenteux de cyanobactéries Nostoc capturés à l’intérieur d’une matrice gélatineuse x4 »

18ème place : Saulius Gugis avec « Sel de table en cristal x10 »
19ème place : Billie Hughes avec « Inclusion de cristaux de calcite en suspension dans une pierre précieuse de type spinelle x40 »
20ème place : Alison Pollack avec « Moisissure de slime (Arcyria pomiformis) x10 »

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Nikon Small World, ou bien sur leur compte Facebook, Twitter et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*