Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & Nikkor Z 14-24mm f/2.8

Tuto

Suite de l’aventure #CreateYourLight qui se poursuit avec Konsta Punkka, photographe de nature et d’animalier. Découvrez sa prise en main du nouveau Nikon Z 7II et du Nikkor Z 14-24mm f/2.8 S lors d’un shooting « ours et loup » réalisé en Finlande. Il en profite pour nous partager son expérience et ressenti, pour nous donner des conseils pour savoir comment utiliser un gardien, dissimuler votre équipement photo, photographier à distance et adapter le matériel à la vie sauvage et aux conditions extrêmes.

« Je photographie la vie sauvage, et depuis 5 ans ici en Finlande, je suis spécialisé dans la prise de vue de gros mammifères. Mes sujets sont variés et, au grès des rencontres, je mets en image des renards, des loups ainsi que des ours. J’ai eu la chance que Nikon m’invite à tester le nouvel appareil Nikon Z7 II enrichi des objectifs de la série Z.  J’ai immédiatement su que je mettrais ce matériel à l’épreuve pour photographier une meute de loups ici dans l’Est de la Finlande. Je connais bien cette meute car je l’ai photographié à la frontière finno-russe et suivi à plusieurs reprises cette année. Pour l’anecdote, ce printemps, deux nouveaux loups sont nés au sein de la meute et j’ai documenté leur vie de manière assez intense.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Photographier des animaux craintifs dans la foret Finlandaise

Pour photographier des mammifères timides comme les loups ou les ours de Finlande, un affût est nécessaire. L’affut utilisé sous nos latitudes est une petite boîte en bois en partie ajourée pour sortir les objectifs et équipée de fenêtres réfléchissantes pour observer la faune locale sans la déranger. Pour exploiter le nouveau Z 7II, nous avions prévu de rester dans les affuts pendant quelques jours, confiant d’avoir quelques bonnes surprises que seule la nature sauvage nous réserve.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Le premier jour, nous avons décidé d’utiliser un affût à proximité d’une zone marécageuse connu. Ces derniers jours, des ours et des loups avaient été observés , mes espoirs étaient grands. Après quelques heures d’attente, face à l’affut, le premier ours est apparu. J’avais mon boîtier Nikon Z7 II fixé à mon objectif AF-S 400 mm f/2.8E FL ED VR par l’intermédiaire de l’adaptateur FTZ. J’ai lentement approché la visée de mon œil, cadré l’animal, composé mon arrière-plan et j’ai réussi à sortir quelques premières plaques.

Réaliser des portraits d’animaux sauvages dans leur habitat naturel

L’idéal est d’avoir un téléobjectif type AF-S 180-400 mm f/4.0E TC1.4 FL ED VR, AF-S 600 mm f/4.0E FL ED VR ou AF-S 800 mm f/5.6E FL ED VR pour réaliser des portraits ou détails d’animaux qui passent à moins de 100 mètres de l’affût. Habitué depuis très longtemps au système Nikon, je travaille souvent avec un autofocus sélectif AF-S, collimateur central et une fois le point réalisé sur la zone que j’estime importante, comme l’œil de l’animal, je décadre et termine ma composition avant de déclencher.

Sur cette séance, il m’était impossible d’anticiper les mouvements de l’ours. J’ai préféré sécuriser ma prise de vue en utilisant un autofocus continu AF-C en mode de suivi dynamique Ainsi, j’ai pu garder la mise au point sur l’animal alors qu’il courait dans les buissons. Sur les loups, j’ai également essayé le nouveau système de mise au point du Nikon Z7 II , AF détection de l’œil pour les animaux, qui a très bien fonctionné.

Tout est dans la planification

Souhaitant varier les plans, dans l’affût, j’avais installé mon objectif AF-S 400 mm f/2.8E FL ED VR fixé sur mon premier Nikon Z 7II. En parallèle, voulant prendre des photos d’ours et de loups au grand angle, j’ai installé mon deuxième boîtier Nikon Z 7II sur un trépied, monté le nouvel objectif NIKKOR Z 14-24mm f/2.8 et contrôlé le tout à distance depuis mon affût grâce à mon smartphone. J’ai caché le trépied en utilisant des feuilles et des branches que je pouvais trouver et j’ai laissé l’appareil photo face au paysage dans un axe de passage. J’ai configuré le Nikon Z7 II sur le mode Bluetooth pour contrôler l’appareil photo à l’aide de l’application Snapbridge.

Je suis ensuite retourné me cacher et, grâce à l’application Snapbridge, sorti l’appareil du mode « veille » et télécommandé le déclenchement chaque fois qu’un animal passait à proximité. Comme à cette époque de l’année la lumière du jour disparait relativement vite, , j’ai mis le réglage sur le mode « priorité à l’ouverture », ce qui me permet de choisir l’ouverture, puis de laisser l’appareil photo choisir automatiquement la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO à utiliser en fonction de la lumière du moment. Comme nous sommes restés en affut pendant six heures d’affilée, impossible de changer la position d’un appareil ou les piles pendant la séance photo. L’appareil photo est resté en mode veille pendant le temps inactif, nous n’avons rencontrés aucun problème pour réactiver l’appareil et utiliser Snapbridge pour se connecter. La durée de vie des batteries a été incroyable.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Après une première journée réussie avec la mise en image de quelques ours et loups, nous avons décidé de changer d’endroit et de nous installer au bord d’un étang pour capturer des images dans un environnement différent. La chance était avec nous, nous avons été les témoins d’un spectacle sublime ! Après être arrivés dans ce nouvel endroit, toute la meute de loups est venue à proximité. Jouant autour de l’étang et courant tout autour du marais, c’était la plus grande activité de loups que je n’avais jamais vue en une journée.

J’avais toujours mon boîtier Nikon Z 7 II fixé à mon objectif AF-S 400 mm f/2.8E FL ED VR et de l’autre côté de l’étang, j’avais mon appareil photo télécommandé avec l’objectif grand angle NIKKOR Z 14-24mm f/2.8. Après quelques heures et des centaines de photos de loups, j’ai soudain vu un aigle royal se poser dans la région. J’ai rapidement changé mon mode d’autofocus et suis passé en mise au point 3D en l’AF continu pour accompagner le plus longtemps possible ce bel aigle en vol. Même si l’aigle royal volait entre les arbres, le Nikon Z 7 II a parfaitement maintenu la mise au point sur le sujet et j’ai pu capturer toute la séquence de vol.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

En fin de compte, les deux jours passés dans la zone frontalière entre la Finlande et la Russie ont été parmi les plus réussis que j’ai eus avec la meute de loups. Des rencontres rapprochées et des séquences d’action – tout ce dont j’avais rêvé et plus encore. Le Nikon Z 7 II a particulièrement bien géré les deux jours passés en affût grâce à l’autonomie de la batterie. Le processeur double Expeed m’a permis de faire la mise au point plus rapidement et de ne rater aucune action. Les deux emplacements de carte associés à la taille du buffer m’ont permis de ne jamais perdre en cadence de rafale. J’ai hâte de réaliser mon prochain reportage avec ce même matériel ! »

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Les autres conseils de la Nikon School

Soutenu par deux processeurs Expeed 6, le nouveau Z 7II offre de puissantes options d’autofocus et de grandes performances d’AF en basse lumière. Voici quelques conseils sur la façon de commencer à utiliser les modes AF : pour les sujets statiques, utilisez le mode AF « single » (AF-S) et utilisez l’un des 493 points AF pour cadrer parfaitement votre image et placer la mise au point là où vous le souhaitez. Si le sujet bouge légèrement, comme une feuille dans un arbre, passez du mode « AF-S » (single) au mode « AF-C » (continu), maintenez votre déclencheur à moitié enfoncé ou votre bouton AF-On et l’appareil suivra le mouvement tant que le sujet est toujours sous un point ou une zone de mise au point active.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Le Nikon Z 6 II offre de nombreuses possibilités de suivi des sujets en mouvement, notamment les modes de mise au point automatique, dynamique avec une grande ou petite surface. Pour commencer à suivre des sujets rapidement, sélectionnez l’AF-C puis l’un des modes « Zone automatique », soit le suivi de l’œil humain ou animal selon le sujet que vous suivez.

Pour plus de flexibilité, ou si vous souhaitez suivre un objet autre qu’un humain ou un animal, il vous suffit d’appuyer sur le bouton « OK » au dos de l’appareil photo et d’utiliser le mode AF de suivi du sujet. En regardant dans le viseur ou sur l’écran LCD arrière, vous voyez maintenant une zone blanche, que vous pouvez déplacer à l’aide du sélecteur multiple au dos de l’appareil ou simplement en tapant sur le sujet avec votre écran tactile. La zone devient jaune et suit le sujet choisi à mesure qu’il se déplace sur le cadre. Pour annuler le suivi ou choisir un autre sujet, il suffit d’appuyer sur le bouton « OK » et de repositionner la zone AF à votre convenance. Pour revenir à la détection des yeux et des visages, il est tout aussi facile d’appuyer sur le bouton « – » situé en bas de l’écran tactile.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Le conseil bonus pour les pros

Le bouton AF-ON des appareils photo de la série Z vous permet d’utiliser la « mise au point par bouton arrière ». Il s’agit d’une méthode avancée de mise au point de votre appareil photo qui vous permet d’obtenir un taux élevé de réussite, en particulier lors de la prise de vue de sujets en mouvement rapide, grâce à la cadence rafale et à la mémoire tampon accrues des Z 6II et Z 7II. Il vous faut pour cela accéder à la fonction « Activation AF » et sélectionner « AF-ON seulement » : Cette configuration permet de libérez le déclencheur de la fonction de mise au point. La mise au point est alors uniquement réalisée avec la commande « AF-ON ». Le déclencheur est maintenant uniquement utilisé pour prendre vos photos et n’a plus d’action sur la mise au point. Cette configuration permet de maintenir le pouce appuyé pour sur la commande AF-ON, alors que l’index reste relâché et n’est sollicité que pour déclencher au moment opportun.

Pour obtenir encore plus de performances du système de mise au point automatique de la série Z, vous pouvez utiliser le menu des paramètres personnalisés et régler la sensibilité de suivi pour déterminer combien de temps l’appareil photo maintient la mise au point sur votre sujet. Pour en savoir plus sur ce réglage et pour tirer le meilleur parti de votre appareil photo série Z, participez à nos formations Nikon School, où nous vous présenterons tous les réglages avancés de votre appareil photo série Z.

Konsta Punkka : prise en main du Nikon Z 7 II & 14-24mm f/2.8

Konsta Punkka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  1. Charbonnel Jean-Pierre dit :

    Superbe reportage, merci ! Et cela donne bien envie de tester ces nouveaux appareils et objectifs.

  2. Alexis B dit :

    Lisant la façon de photographier les animaux en pleine nature , j’ai vraiment adorer…
    Quelqu’un qui sait comment s’y faire avec les animaux et qui partage son expérience et son savoir ainsi que sa technique…

    Les photos sont magnifiques

    Merci d’avoir fait connaitre ce photographe animalier très talentueux , bonne continuation à lui.