Découvrir la photographie avec la Nikon School, l’expérience de Craig Sanders

Interview

Créateur de l’enseigne « Glace Room » qui a plusieurs boutiques à Paris, Craig Sander n’est pas photographe de métier. Attiré par l’image depuis de nombreuses idées, il a décidé à plusieurs reprises de passer par les formations Nikon School pour perfectionner son regard, il nous raconte son expérience et l’impact qu’elle a eu sur son activité et sa passion.

Comment la photo s’est inscrite dans votre parcours professionnel ?

Ma femme fait des photos, de nos enfants, des portraits et elle travaillait pour le studio Pin-up : j’ai toujours vécu dans un environnement photo à la maison ou au travers de ses rencontres de grands photographes, comme Demarchelier. Avant le lancement de mon projet d’entreprise Glace Room, je travaillais pour une enseigne de glaces, et j’étais très critique par rapport aux visuels photos de nos produits. Quand mon projet a commencé à se concrétiser, je me suis mis un point d’honneur à faire mieux et sans m’en rendre compte j’avais mis la barre un peu haute. En tant qu’entrepreneur, la nécessité de faire les photos moi-même s’est un peu imposée pour des raisons économiques, mais aussi parce que si j’avais en tête ce que je souhaitais obtenir, j’étais incapable de mettre des mots et de rédiger un cahier des charges pour transmettre ces idées à un autre.

Découvrir la photographie avec la Nikon School, l'expérience de Craig Sanders

Quelles sont vos inspirations ?

Je suis tombé amoureux des photos de David Bonnier et ça me donnait envie de réaliser ce genre d’images moi-même. Surtout, j’ai beaucoup voyagé et j’ai beaucoup observé avec un œil photographique. Ca m’a construit une base de donnée d’images dans ma tête qui est à l’origine de ma pâte artistique. Enfin, je passe 20 minutes en moyenne par jour sur Pinterest et les site culinaires avec un focus sur tous les produits que je vends en boutique mais aussi les fleurs, les fruits, les plats, a la recherche d’idées de compositions . Je m’inspire des compositions réalisées. Pour moi le lien entre la composition et le sens donné à l’image est primordiale.

Découvrir la photographie avec la Nikon School, l'expérience de Craig Sanders

Comment vous êtes-vous formé à la photographie ?

Mon objectif initial était de faire des photos culinaire, mais j’ai commencé par le cours photo « Maîtrisez les bases«  de la Nikon School pour apprendre la profondeur de champ, le temps de pose et tout ce qui permet de réaliser des images satisfaisantes. Avant cette formation, je ne savais pas pourquoi les photos étaient parfois réussie ou dire pourquoi elles ne me plaisaient pas.

Puis j’ai fait la formation « Maîtrisez votre reflex professionnel«  avec Vincent Lambert. Je me demandais comment on pouvait passer deux jours dans les menus du boîtier mais au final ça m’a permis de faire le lien entre les caractéristiques de mon appareil et les éléments visuels qui ont un impact sur les photos que je voulais faire. Cette formation m’a conforté dans ma capacité à utiliser l’appareil comme outil pour arriver à mes fins artistiques.

Découvrir la photographie avec la Nikon School, l'expérience de Craig Sanders

Avec le stage Macrophoto avec Myriam Dupouy, j’ai découvert une autre vision, et une autre porte s’est ouverte, notamment pour faire en sorte que les avant-plans et arrière-plans s’intègrent mieux avec le sujet principal et participent à l’équilibre global dans mes images. Ca m’a ouvert une dimension que je ne soupçonnais pas. Tout ça mis bout à bout, ça m’a donné les éléments qu’il ne restait plus qu’à mettre en place.

Comment s’est fait le choix de votre matériel?

J’utilise un D850. Le capteur est tellement magique, il retransmet des choses que je ne vois pas à l’œil nu, c’est tellement beau ! J’utilise principalement un 35 et un 50 mm. Et puis je me suis rendu compte de l’importance de la qualité de l’objectif : dans la brillance et les détails sur les photos. Et je me suis acheté un Macro 105mm au Nikon Plaza, puis un 500mm PF sur les recommandations de Myriam Dupouy lors de la formation qu’elle animait sur la macro: je ne l’utilise pas pour mon travail, mais j’adore également la photographie animalière.

Quelles sont les plus grandes difficultés que vous rencontrez dans la réalisation de vos photos ?

Le plus difficile, c’était de mettre de la vie dans mes photos. En mélangeant la lumière naturelle et les flashes et je suis parvenu à trouver le bon équilibre. Par exemple pour les photos de coupes de glaces, j’ai beaucoup galéré : j’ai tout appris à la Nikon School mais mon cerveau n’avait pas encore tout mis en place. J’ai fait venir Aurore Deligny deux jours sur place pour m’aider, puis Bertrand NAUTS, le responsable Lumière de chez Objectif Bastille. J’ai alors appris à sculpter une image avec la lumière. Notamment pour des macarons, j’ai eu le déclic pour utiliser la lumière afin de mettre en valeur les produits. Je suis alors devenu réellement passionné par la spécificité de la photos culinaire, étonné de me voir passer des heures afin de réaliser une seule photo de pistaches ou de côte de bœuf ! Et avec tout cet apprentissage, je suis aujourd’hui arrivé à une belle charte visuelle que j’utilise sur tous les magasins.

Découvrir la photographie avec la Nikon School, l'expérience de Craig Sanders

Ce qui est le plus étonnant pour moi, c’est que j’ai conçu l’expérience client du magasin au fil de mes prises de vue photo. Pour arriver à mes visuels, j’ai dû faire plein d’essais de présentations des boules de glace, des crêpes et de tous les produits avant d’être satisfait des photos. Et à force de photographier les produits des centaines de fois, ça m’a amené à modifier leur présentation en magasin. Par exemple, je pensais présenter les pots de glace du plus clair au plus foncé, les uns à côté des autres, et en faisant les photos je me suis rendu compte que les mettre les uns au-dessous des autres c’était beaucoup plus joli.

Découvrir la photographie avec la Nikon School, l'expérience de Craig Sanders

Quels sont vos projets à venir ?

Oui, j’ai récemment signé un contrat avec le Groupe Accord : ce sont des photos culinaires pour leurs hôtels « Tribe » : j’ai fait les photos pour la carte restaurant et il me reste les boissons à réaliser. J’ai également commencé à faire des photos pour des restaurants parisiens. Dès projets également à la rentrée pour un grand fromager et un marque d’huile d’olive. Mais ma volonté est de continuer à développer mes compétences avec pour objectif de photographier les plats de grands chefs étoilés !

Craig Sanders - Glace Room

Craig Sanders

son matériel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*