David Yarrow recrée une image iconique d’Alfred Hitchcock

Portfolio

S’il y a une scène de film immédiatement reconnaissable, c’est bien celle de Cary Grant qui s’enfuit d’un champ de blé dans « La Mort aux Trousses ». Et il n’y a qu’un seul photographe que nous connaissons qui relèverait le défi de la recréer avec le nouveau Nikon D6. Il s’agit de l’ambassadeur Nikon et du photographe David Yarrow, spécialiste de la vie sauvage et des beaux-arts.

L'ambassadeur Nikon David Yarrow au travail avec le Nikon D6
© David Yarrow Photography

Quand le confinement devient créatif

Nous avons demandé à David ce qui l’avait inspiré pour recréer cette scène iconique d’Hitchcock de La Mort aux Trousses dans le sud-ouest de l’Angleterre.

« J’ai toujours voulu recréer cette image. Il y a un peu de suspense et nous avions le contexte pour raconter une histoire. J’ai passé mon confinement dans la maison familiale au bord de la mer dans le Devon, en Angleterre. La côte, partout dans le monde, offre la possibilité d’ajouter une couche supplémentaire de narration aux histoires, et nous étions déterminés en tant qu’équipe à trouver un projet qui pourrait non seulement exploiter ma connaissance de la région, mais aussi utiliser nos nombreux contacts. Il était important de considérer un séjour exceptionnellement long dans un lieu donné comme une opportunité pour un nouveau contenu et non comme une contrainte.

Il y avait une position par défaut qui consistait à essayer d’être positif et énergique chaque jour. Il n’y avait pas d’alternative et, à mesure que les restrictions s’assouplissaient, notre attention s’intensifiait. Je suis sûr que beaucoup s’identifieront à ces émotions. Nous avons alors décidé de recréer l’image iconique de Cary Grant poursuivi par un avion.

Il n’est pas nécessaire d’être au Serengeti pour être créatif, bien au contraire. C’est dans votre propre jardin que la créativité est nécessaire. Des endroits comme l’Afrique de l’Est et l’Alaska offrent des moments si particuliers qu’un manque de préjugés visuels peut rester impuni, mais peut-être pas autant dans votre propre jardin ».

La Mort aux Trousses | Nikon D6 | AF-S NIKKOR 200mm f/2G ED VRII | f/3.5 | 1250 s | ISO 160 | ? David Yarrow
© David Yarrow Photography

Trouver Cary Grant et un plumeau dans le Devon

David n’a jamais eu d’hésitation quant à la personne qui pourrait assumer le rôle de Cary Grant, mais le plumeau s’est révélé un peu plus insaisissable.

« Mon plan était de reproduire cette scène sans aucune hésitation. Je n’avais pas vu cette tentative ailleurs, et cela a alimenté mon désir. Se mettre à la place de Cary Grant est une lourde responsabilité et nous avions besoin du meilleur, alors j’ai fait appel à David Gandy – l’un des modèles masculins les plus célèbres de notre époque. Je savais que David ne se contenterait pas de savourer l’occasion en me donnant exactement le look dont l’image avait besoin.

Il a été plus difficile de reproduire le plumeau, en raison de la réglementation aérienne au Royaume-Uni et des règles de sécurité de base. Nous avons exploré toute une série de possibilités et nous avons, à juste titre, impliqué David dans le processus. Après tout, il allait courir bien plus de risques que moi. Le vent était un facteur clé et le tournage a été reporté à deux reprises, car il était tout simplement trop fort – comme c’est souvent le cas sur la côte du Devon.

Il y a tant de personnes à remercier pour avoir rendu cela possible, en particulier Nick Johnston, qui nous a permis de filmer sur sa propriété, mais le plus grand mérite revient à David – qui fait vraiment courir Cary Grant ».

Le top model britannique David Gandy dans le rôle de Cary Grant
© David Yarrow Photography

Choisir l’appareil photo et l’objectif

Pour ce qui est du kit, le choix a été simple pour David : il a choisi le nouveau Nikon D6 et l’un de ses objectifs principaux préférés.

« Le D6 est l’appareil photo le plus puissant que j’ai jamais tenu dans ma vie. Si vous écoutez simplement la rapidité de l’obturateur, c’est tellement rapide. L’autofocus est également très rapide, c’est exactement ce dont j’avais besoin. Avec ce Nikon, je n’ai plus cette responsabilité, parce qu’il fait son travail. La mise au point est incroyablement puissante.

Pour l’objectif, j’ai choisi l’AF-S NIKKOR 200 mm f/2G ED VRII. Nous devions jouer avec les perspectives et l’avion devait donner l’impression de se poser sur David de très près, tout en respectant les normes de sécurité. Vous ne voulez pas être celui qui met David Gandy en danger. Le 200 mm apporte un rendu parfait et comprime la distance pour donner l’impression que l’avion était très proche.

J’ai shooté à main levée, comme je le fais presque toujours. C’est pourquoi j’aime aussi l’objectif léger AF-S NIKKOR 500 mm f/5.6E PF ED VR II vous permet de photographier à l’épaule avec un objectif plus long. Il y a beaucoup de choses à faire et il faut être réactif. Je préfère toujours l’objectif à main levée pour plus de spontanéité. »

David Yarrow et David Gandy vérifient l'image finale
© David Yarrow Photography

Le shooting

Après que les deux premières tentatives aient été annulées en raison de vents forts, les conditions idéales ont finalement été réunies.

« Je préfère photographier à 45 degrés de chaque côté du soleil, et quand le soleil est bas, il fallait donc filmer en soirée. Le plus important était qu’il n’y ait pas de vent, ce qui est encore plus important qu’un grand coucher de soleil. Nous avons connu quelques échecs avant de réussir. Le type qui pilote l’avion participe à des spectacles aériens, donc il sait ce qu’il fait. David réussit la course à chaque fois, donc il s’agit vraiment de moi et de l’avion.

La mise au point sur le D6 et les images par seconde est plus forte que tout ce que j’ai pu faire, et l’autofocus est très net. J’utilisais l’AF-S NIKKOR 200 mm f/2G ED VRII, qui est un objectif si précis. Il a été choisi pour comprimer la distance entre David et l’avion, parce que nous avions besoin qu’il paraisse grand et proche de David.

En fin de compte, c’était une question de collaboration : un modèle formidable, une campagne fantastique et une super équipe sur le terrain. Cela prouve une fois de plus que ce fut un succès malgré moi, plutôt que grâce à moi. C’est la collaboration qui fait que ça marche. Le plus grand défi de la journée était la sécurité. C’est toujours plus important que d’obtenir le résultat. Vous ne voulez pas être le type qui décapite David Gandy ».

Lieu de tournage sur la côte du Devon en Angleterre
© David Yarrow Photography

Partager les coulisses de ce projet

Une entreprise aussi monumentale méritait d’être enregistrée, vous donnant l’occasion de jeter un coup d’œil dans les coulisses de la réalisation de ce plan emblématique.

« Le dernier plan, pris sur les falaises au-dessus de la Manche, ne pouvait jamais raconter toute l’histoire des coulisses, alors nous avons fait un petit film juste pour donner la preuve que cela s’est réellement passé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*