Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d’Alina Tsvor
Portrait

Alina Tsvor n’a que 27 ans et fait pourtant partie de la nouvelle garde de la photographie américaine. Installée à Chicago depuis quelques années, la jeune femme née en Biélorussie, a immigré aux Etats-Unis et s’est installée dans le Massachusetts à l’âge de 10 ans avec sa famille. L’équipe du Mag est partie à la rencontre de cette amoureuse de la « Windy City », qui cite notamment Annie Leibovitz comme maître, pour découvrir son approche de la photographie.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Avez-vous toujours voulu devenir photographe ?

J’ai toujours aimé photographier les gens autour de moi et j’avais tout le temps un appareil photo avec moi quand j’étais ado. Je n’avais pas vraiment de talent, mais j’adorais capturer ces moments avec mes amis. Après le lycée, quand il a fallu choisir une université, je ne pensais qu’à la photographie.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

J’ai donc intégré Columbia College où j’ai étudié pendant 4 ans. Après l’obtention de mon diplôme, je suis devenue l’assistante d’un photographe de mode à Chicago. Peu de temps après, j’ai commencé à me faire connaître notamment via les réseaux sociaux, où je présentais mon travail personnel et mes photos de voyage. Quelques années plus tard, une agence, avec laquelle je travaille toujours, a décidé de me représenter et j’ai multiplié les travaux de commande pour des marques lifestyle mais aussi de mode.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

A la lecture des nombreux articles concernant votre travail, le mot « moody » revient souvent, est-ce ainsi que vous qualifieriez votre travail ?

Une grande partie de mon travail peut être considérée comme « moody » (« morose » ndrl) et mystérieux, voire qu’il exprime une certaine nostalgie, en fait il est surtout question d’émotions. Je dirige les modèles, je réfléchis à la lumière, au cadre pour créer une ambiance particulière et essayer de me connecter avec le public à travers les émotions. Voilà ce qui est vraiment important pour moi.

J’aime penser mes images comme des histoires. Dans le travail personnel mais aussi pour mes travaux de commande. Je dois me demander si je raconte la bonne histoire pour cette marque, si cette histoire peut parler à leur public. La narration est la clé pour moi plus que l’esthétique.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor
Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Pourtant il semble que vous prêtiez une attention particulière à l’esthétique de vos photos…

Je pense que l’esthétique en photographie est hautement subjective. Il n’existe pas de norme reconnue pour la mesure de la valeur esthétique. Mais il est vrai que certaines caractéristiques de la photographie sont considérées par beaucoup comme agréables à l’œil humain, d’autres moins. J’ai ma propre définition de l’esthétique, j’essaye de donner un style, une signature graphique à mes photographies. Mais comme il y a tellement d’approches différentes de l’image, je ne suis pas sûre de pouvoir dire si c’est important pour la photographie dans son ensemble…

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor
Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Quelles sont vos sources d’inspiration au quotidien ?

Ma réponse peut sembler simple, mais les gens m’inspirent. Et plus spécifiquement les femmes qui sont très présentes dans mon travail. Peut-être à cause des circonstances car finalement j’ai plus eu l’occasion de les photographier que les hommes pour le moment. C’est à travers l’humain que je raconte le mieux les histoires, les plus intéressantes.

Chicago a aussi une place particulière dans mon travail. L’atmosphère qu’elle dégage m’inspire beaucoup. J’aime la photographier en tant que telle et elle sert souvent de cadre à mes shootings professionnels.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Vous shootez en Nikon, quel matériel utilisez-vous ?

Nikon était la marque du premier appareil photo que j’ai eu et je suis restée fidèle à la marque jusqu’à maintenant. Même si c’est finalement le hasard qui m’a amené à la marque, aujourd’hui je l’apprécie vraiment et je ne pense pas encore en changer. Je shoote actuellement avec le nouveau Nikon D850 et j’ai le D800 en back-up.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Pour conclure, pouvez-vous nous parler de vos futurs projets ?

Je travaille sur la mise à jour de mon portfolio et j’ai en prévision de nombreux shootings pour des projets personnels. D’un point de vue professionnel, je vais travailler pour des marques très lifestyle comme J Crew et Nike, mais aussi pour le monde de l’automobile, notamment la marque Lincoln.

Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor
Découverte jeune talent : Le Chicago Lifestyle d'Alina Tsvor

Suivez Alina Tsvor sur son compte Instagram !

Alina Tsvor

Alina Tsvor

Alina Tsvor n’a que 27 ans et fait pourtant partie de la nouvelle garde de la photographie américaine. Installée à Chicago depuis quelques années, la jeune femme née en Biélorussie, a immigré aux Etats-Unis et s’est installée dans le Massachusetts à l’âge de 10 ans avec sa famille.

son matériel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*