Quand la notion de partage exprime ses multifacettes au cinéma
Evénement

Dans le cadre de la neuvième édition du Nikon Film Festival centrée sur le thème du partage, voici une sélection de films qui expriment chacun à leur manière cette notion forte au cinéma.

Nouvelles technologies, réseaux sociaux, cohabitation, secrets de famille, amour, dîner, virus… autant de situations possibles pour illustrer le partage dans le septième art. Certaines scènes clés de films ne sont d’ailleurs jamais très longues dans leur durée pour exprimer de manière drôle, improbable, émouvante, romantique ou terrifiante cette notion inhérente à notre quotidien. Voici quelques idées inspirantes pour vous préparer à envoyer vos vidéos de 2 minutes 20 dès le 1er octobre 2018 et rafler le Grand Prix de cette neuvième édition du Nikon Film Festival.

Brainstorm - © MGM
© MGM

Je suis les émotions – Brainstorm (1983)

Second long métrage de Douglas Trumbull, géant des effets spéciaux (2001 : L’Odyssée de l’Espace), et ultime prestation de Natalie Wood avant son décès tragique. Michael et Lillian (Christopher Walken, Louise Fletcher), brillants scientifiques, créent un moyen de faire partager les émotions ressenties par l’homme à l’aide d’un casque. Quand Lilian succombe à une crise cardiaque, elle parvient à enregistrer sa mort. Un réseau néfaste s’ouvre alors sur ce système qui risque de tuer de la même manière les prochains utilisateurs.

La vie est belle (It's a Wonderful Life, 1946)

Je suis la solidarité – La vie est belle (It’s a Wonderful Life, 1946)

Oeuvre emblématique du cinéma humaniste de Frank Capra où l’accès au bonheur passe par la notion de partage. Cette scène autour des 8000 $ perdus est un concentré de solidarité ; la communauté, la famille et les proches apportent justice et sérénité au personnage de James Stewart.

La vie est belle (It's a Wonderful Life) - © RKO
© RKO

Je suis un(e) colocataire – JF partagerait appartement (Single White Female, 1992)

Bien choisir ses colocataires, c’est important! Barbet Schroeder le démontre en adaptant le roman de John Lutz. Après sa rupture avec son petit ami, Allison (Bridget Fonda) décide de partager son appartement avec la discrète Hedra (Jennifer Jason Leigh). Cette dernière va peu à peu lui emprunter ses vêtements, son compagnon, voire même sa vie.

L’Auberge Espagnole - © Mars Distribution
© Mars Distribution

Je suis une communauté – L’Auberge Espagnole (2002)

Cédric Klapisch, président du jury du Nikon Film Festival en 2016, raconte les péripéties d’un étudiant parisien (Romain Duris) qui partage un appartement à Barcelone avec six jeunes colocataires de nationalités différentes.

La Guerre des Rose (The War of the Roses) - © Twentieth Century Fox
© Twentieth Century Fox

Je suis un divorce – La Guerre des Rose (The War of the Roses, 1989)

Danny DeVito retrouve Kathleen Turner et Michael Douglas après La poursuite du diamant vert et Le Diamant du Nil, à la différence qu’ici il prend les rênes de la réalisation. Dans ce drame psychologique à l’humour noir, les Rose, couple autrefois heureux, décident de divorcer mais refusent de se séparer de leur magnifique demeure. La scène du partage des pièces de la maison va ainsi marquer le début d’un jeu de massacre.

Festen - © Les Films du Losange
© Les Films du Losange

Je suis un secret de famille – Festen (1998)

Seconde réalisation du Danois Thomas Vinterberg et premier film du Dogme95, mouvement qu’il co-fonde notamment avec Lars von Trier. Le récit se concentre sur les retrouvailles d’une famille dans le manoir du patriarche au cours d’un dîner. Tout se déroule parfaitement jusqu’à ce que son fils décide de rompre le silence dans son discours et de faire partager à l’assemblée des secrets terribles.

La Mouche (The Fly) - © Twentieth Century Fox
© Twentieth Century Fox

Je suis une fusion – La Mouche (The Fly, 1986)

« Brundle Mouche » ou comment ce chef-d’oeuvre de David Cronenberg, remake de La Mouche Noire, lui-même tiré d’une nouvelle, fait se partager deux corps étrangers, entre le scientifique Seth Brundle (Jeff Goldblum) et une mouche, après une téléportation.

Pentagon Papers (The Post) - © Universal Pictures
© Universal Pictures

Je suis l’information – Pentagon Papers (The Post, 2018)

Steven Spielberg impose ici sa patte sur la divulgation d’un des plus gros scandales politiques et militaires américains, qui rejoint ces œuvres fondamentales sur l’impact de la presse, après Les Hommes du Président ou encore Spotlight.

It Follows - © Radius-TWC / Metropolitan FilmExport France
© Radius-TWC / Metropolitan FilmExport France

Je suis un virus – It Follows (2015)

Ce thriller horrifique de David Robert Mitchell a fait l’événement en 2015. Après une relation sexuelle avec son petit ami, Jay (Maika Monroe) se retrouve traquée par une menace qu’elle est la seule à voir. Elle doit trouver une échappatoire pour se débarrasser de cette chose mortelle qui la poursuit et se propage.

The Social Network - © Sony Pictures
© Sony Pictures

Je suis un réseau social – The Social Network (2010)

Impossible de passer à côté du film de David Fincher qui explore l’épopée de la création de Facebook, le plus grand réseau de partage.

Toy Story 3 - © Pixar / Walt Disney Studios Motion Pictures
© Pixar / Walt Disney Studios Motion Pictures

Je suis un jouet – Toy Story 3 (2010)

Dernier volet de la saga animée mythique des studios Pixar. Dans cette scène finale très émouvante, Andy fait ses adieux à tous ses jouets fétiches en les offrant à la jeune Bonnie, avant de partir pour l’université.

Quand Harry rencontre Sally (When Harry met Sally) - © Columbia Pictures
© Columbia Pictures

Je suis une relation durable – Quand Harry rencontre Sally (When Harry Met Sally, 1989)

Comédie romantique culte de Rob Reiner qui rassemble plusieurs approches de la thématique à travers ces deux êtres, incarnés par Billy Crystal et Meg Ryan, qui finissent par admettre qu’ils sont faits l’un pour l’autre (l’amitié et l’amour partagés, leur première rencontre en voiture pour New York).

La Belle et le Clochard (Lady and the Tramp) - © Walt Disney Studios Motion Pictures / Le Chat - © Valoria Films
© Walt Disney Studios Motion Pictures / © Valoria Films

Je suis un dîner à deux – La Belle et le Clochard (Lady and the Tramp, 1955) / Le Chat de Pierre Granier-Deferre (1971)

Clore cette sélection par un savoureux repas en tête à tête est essentiel. Alors, êtes-vous plutôt dîner pasta aux chandelles ou dîner mythique ensemble séparément ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*