«Capturer l’intensité et l’incertitude» derrière l’objectif de An Ling Jun
Reportage

Après un premier épisode dédié à la préparation du photographe avec Joel Marklund en direct de PyeongChang, nous vous proposons de découvrir comment An Ling Jun, photographe pour China Sports, capture l’essence de la compétition sur piste qu’il connait bien. Récit.

« Le patinage de vitesse sur piste lors du premier jour officiel des Jeux Olympiques de PyeongChang a été le premier d’un événement passionnant pour moi. L’équipe chinoise est bonne dans ce sport et il y avait de bonnes chances qu’elle remporte une médaille.

Jens Almey of Belgium loses balance in a corner while others skate smoothly during the 2nd group of Men’s 1,500m Semifinal on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 6400 | 1/5000 s | f/2.8 Copyright: An Ling Jung / China Sports

En tant que photographe pour China Sports, je veux toujours capturer le moment de la toute première médaille d’or pour l’équipe olympique chinoise. Même si j’avais déjà couvert trois Jeux d’été et quatre Jeux asiatiques, c’était mes premiers Jeux d’hiver, alors il était important que je comprenne bien la première fois.

Han Tian Yu of China competes during the Men’s 1,500 Final Group B on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 64 | 1/13 s | f/5 Copyright: An Ling Jung / China Sports

La position de l’appareil détermine tout pour les photographes sportifs et cela est décidé par un tirage au sort. Lors des événements sur piste, tous les photographes visent un endroit où ils peuvent couvrir trois scènes; la ligne d’arrivée; les coins et le tronçon où les entraîneurs sont positionnés.

Jamie Macdonald of Canada falls and nearly collides with Tifany Huot Marchand of France during Women’s 500m qualifier on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 6400 | 1/6400 s | f/2.8 Copyright: An Ling Jung / China Sports

Une compétition intense a lieu à la ligne d’arrivée. Les coins créent tellement de drames parce que les patineurs tombent de façon inattendue. Et après chaque course, le gagnant montre la meilleure réaction, patinant vers l’entraîneur. Je n’ai pas gagné la meilleure place cette fois mais j’ai eu la chance d’en avoir au moins deux : la ligne d’arrivée et les virages.

Two Chinese skaters in relaying area during the Women’s 3,000m relay qualifier on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 50 | 1/13 s | f/6.3 Copyright: An Ling Jung / China Sports
Skaters compete to cross the finish line during the 1st group of Men’s 1,500m Semifinal on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 6400 | 1/5000 s | f/2.8 Copyright: An Ling Jung / China Sports

À la fin, l’équipe chinoise n’a pas gagné l’or. Cependant, ma position m’a aidé à saisir l’essence des événements sur piste : l’intensité et l’incertitude. Pour moi, les demi-finales étaient plus captivantes que les finales parce que les patineurs ne se soucient pas de tomber mais ont donné tout ce qu’ils ont. Les courses étaient pleines de vitesse, d’intensité et d’incertitude justement !

Italian team coach congratulates a skater during Women’s 3,000m Relay on February 10, 2018. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 300mm f/2.8G ED VR II | ISO 4000 | 1/2500 s | f/2.8 Copyright: An Ling Jung / China Sports
Samuel Girard anxiously waits for the final result after Men’s 1,500m Final A on February 10, 2018. He didn’t make it to the podium. Nikon D5 | AF-S NIKKOR 200mm f/2G ED VR II | ISO 2500 | 1/1600 s | f/2 Copyright: An Ling Jung / China Sports

Retrouvez prochainement un nouvel épisode de cette série spéciale PyeongChang sur Le Mag !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*