David Bonnier : Du goût dans l’assiette et dans l’image

Evénement

Bientôt les fêtes de fin d’année et avec elles les repas d’exception aussi bons que beaux. Pour vous mettre l’eau à la bouche, Nikon a choisi de consacrer son exposition de fin d’année au photographe David Bonnier. Gérant du Studio B à Paris, il a fait de la photographie culinaire sa spécialité et présente ses multiples facettes dans une sélection d’une trentaine de photographies.

David Bonnier : Du goût dans l'assiette et dans l'image

Sublimer un produit brut, l’intégrer dans une préparation où les couleurs se répondent et s’associent et l’enrober d’un écrin fait d’accessoires élégants et distingués : la photographie culinaire, c’est avant tout une question de goût et de sensibilité esthétique partagée par une équipe de photographes, de stylistes et de retoucheurs. Dans un monde de plus en plus tourné vers la mise en valeur par l’image et face au formidable essor des blogs de cuisine et des comptes dédiés sur les réseaux sociaux, elle n’a jamais fait autant d’adeptes.

David Bonnier : Du goût dans l'assiette et dans l'image

Pour l’exposition qui lui est consacré au Nikon Plaza, David Bonnier a réalisé une sélection variée qui offre un panel des différentes activités du photographe culinaire et particulièrement du studio B. Il est question d’assiettes garnies, de produits frais, de préparations chaudes et froides, de liquides en mouvement ou en transparence et surtout de plaisir.

David Bonnier : Du goût dans l'assiette et dans l'image

Si elle peut paraître simple tant elle repose sur la qualité des produits et des préparations, la photographie culinaire c’est aussi beaucoup de dextérité et de technique. La lumière est son principal ingrédient qu’il faut travailler à l’aide de diffuseurs ou de réflecteurs pour la modeler à son image. L’utilisation d’un matériel adapté est aussi une de ses principales contraintes qui demande de la part du photographe une maîtrise parfaite. Parce qu’il voue une véritable passion à son métier qu’il aime partager avec le public, David Bonnier a souhaité détailler certaines de ces réalisations dans les textes qui accompagnent les images. Le public y découvrira pourquoi le photographe fait parfois le choix de la lumière naturelle, du flash ou de l’éclairage continu et les raisons qui font de ses objectifs à bascules et décentrements ses outils de tous les jours. À cette occasion, Nikon mettra en avant l’appareil et l’objectif les plus employés par David Bonnier : le D850 accompagné du PC-E Micro Nikkor 45mm f/2,8D ED.

« David Bonnier : Du goût dans l’assiette et dans l’image »

Du 11 décembre 2018 au 12 janvier 2019
Au Nikon Plaza, 99 boulevard Raspail, Paris 6e.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*